Malgré des orthographes tels que cari, curry (anglais) ou kari, cet appellation désigne tant le mélange d’épices d’origines indiennes que le plat préparé avec ces mêmes épices.  En Inde, chaque cuisinier prépare son propre cari et les composantes varient selon les régions, la caste et l’usage. En Occident, il a été commercialisé par les Anglais et les Hollandais qui formaient la Compagnie des Indes et en ont fait un mélange d’épices très recherchées dès les années 1700. Le mélange de cari est tantôt doux, fort ou brûlant selon les compositions.  Lorsque l’on parle du plat, il peut être fait à partir de volaille, d’agneau, de poisson ou de fruits de mer. Le temps de cuisson varie selon l’ingrédient principal utilisé.

Ingrédients

  • 1 poulet coupé en morceaux, avec ou sans la peau (votre choix)
  • 2 c. table d’huile et de beurre
  • 2 oignons moyens, hachés finement
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 1 petite carotte en petits dés
  • 1 branche de céleri en petits dés
  • 2 c. table de farine
  • 2 c. table de curry de Madras
  • 2 c. thé de gingembre frais
  • 1 c. thé de cardamome ou 7 gousses entières
  • 1 c. thé de sel
  • plusieurs tours de moulin à poivres
  • 2 tomates coupées en petits morceaux  ou 1/2 tasse tomates en dés en conserves bien égouttées
  • 1 tasse de pommes pelées et en petits cubes
  • 1 tasse de vermouth blanc ou vin blanc
  • 2 tasses de bouillon de poulet
  • 1 tasses de lait de coco
  • 1/4 tasse de feuilles de basilic frais  finement ciselées (faculatatif: quelques feuilles de menthe fraiche)
  • 1/2 tasse de noix de coco grillée (non sucrée)

Méthode

Dans une cocotte sur feu doux, faire revenir dans l’huile et beurre les morceaux de poulet jusqu’à bien coloré.  Retirer les morceaux et garder en atttente.

Dans la même cocotte, ajouter les oignons, l’ail, la carotte,  le céleri et faire revenir jusqu’à légèrement blondi. 

Dans un petit bol mélanger la farine avec les épices et ajouter aux légumes de la cocotte.  Bien mélanger avec une cuillère de bois.  D’un trait déglacer avec le vermouth, et cuire 2 minutes à partir du point d’ébullition.  Ajouter les tomates et les pommes, mélanger à nouveau et verser le bouillon de poulet.  Amener à ébullition, saler et poivrer et cuire 5 minutes.

Ajouter les morceaux de poulet, couvrir et mettre au four  pour 30 minutes.  Après ce temps, découvrir et cuire environ 1 heure en retournant les morceaux de poulet de temps en temps.  Cela leur permettra de retrouver un peu de coloration.

15 minutes avant le service, retirer du four et ajouter le lait de coco.  Sur feux doux, ramener à ébullition et rectifier l’assaisonnement au besoin.  Ajouter le basilic ciselé et garder au chaud.

Servir sur un riz basmati arômatisé au lait de coco auquel vous aurez ajouté des raisins blonds et du persil plat ou coriandre fraîche hachée.  Saupoudrer de noix de coco grillée et de zeste de citron ou lime râpé.

4 généreuses portions

◊ Se congèle très bien.

Astuces

* Vous pouvez remplacer les morceaux de poulet par juste des demi poitrines, pilons et même substituer le poulet pour de l’agneau en cubes soit environ 2 à 3 livres.

* Si vous utilisez du poulet déjà désossé, compter 6 à 8 morceaux de votre choix.

* Incorporer des morceaux d’ananas confites (voir recette dans accompagnement) coupées en fines lanières et de la menthe fraiche ciselée au riz basmati pour ajouter de la saveur plus exotique au plat.

* Pour faire votre propre cari  maison: mélanger: 3 pincées de curcuma, 1 de quatre-épices, 1 de cannelle, 1 de gingembre moulu, 1 de cardamome, 1 cayenne, 1 safran, 1 coriandre et 2 de sel.

* Si vous utilisez la pâte de cari, choisisser la douce, débuter par 1/2 c. thé et goûter pour trouver la force recherchée.

* Si vous désirez une sauce plus onctueuse et lisse, retirer les morceaux de poulet après la cuisson et passer le bouillon et les légumes au robot culinaire.  Remettre les morceaux dans la sauce pour réchauffer.

Publicités